“Les dessins de la série birds(flock) consiste en une interprétation visuelle des sons. Produits avec des outils restreints (quelques feutres de couleur) en écoutant les enregistrements sonores d’oiseaux divers, ces dessins déplacent librement dans la sphère graphique un monde sonore complexe, et forment, en tant qu’ensemble, une masse organisée comme une nuée d’oiseaux en plein vol.”

Jérôme Dupeyrat, Irène L. Taicq (Zone d’Expérimentation #12), Éditions Astérides, 2016

(BIRDS)FLOCK, dessins sur papier (12x12cm), medium, peinture fluorescente. Installation de 365 chants d’oiseaux dessinés d’après le guide sonore ornithologique de J-C Roché & Jérôme Chevereau et bande sonore de chants sélectionnés. Vue de l'exposition Hasards Heureux, artistes en résidence #2Friche Belle de Mai, Marseille, mai-juin 2016. 

La taille et la disposition de l’installation varie selon le lieu d’exposition. 

Vue de l’expostion City Sonic Sound Art Festival, Site des Anciens Abatoirs, Mons, 2016

(birds)flock -
00:00 / 00:00

Modulation et brouillage sont des motifs importants du projet BreatSound. Ils cherchent à activer une certaine «écologie des sens» -David Abram- qui renouvelle et enrichit l’interaction entre ces mondes. Sans doute cette écologie passe t-elle aussi par une redistribution des relations entre le visuel et le sonore (Jeu 1) et l’exploration de rapports synesthésiques entre ces deux modes perceptifs ((birds)flock).