JEU1, texte typographié en plomb - 150 tirages, structure en bois réalisée par Olivier Crabbé, 29,7 x 41,5, bande sonore, 

12'44", octobre 2015.

 

 

 

 

Modulation et brouillage sont des motifs importants du projet BreatSound. Ils cherchent à activer une certaine «écologie des sens»* qui renouvelle et enrichit l’interaction entre ces mondes. Sans doute cette écologie passe t-elle aussi par une redistribution des relations entre le visuel et le sonore (Jeu 1) et l’exploration de rapports synesthésiques entre ces deux modes perceptifs ((birds)flock).

Jeu 1 se présente comme le premier assemblage des questions qui animent le projet BreathSound.

Kico Correa (professeur) traduit en silbo le texte de David Abram, Comment la terre s’est tue. Pour une écologie des sens.*

L’enregistrement de la bande sonore se fait dans un des nombreux ravins de l’île de La Gomera.

 

Le texte, typographié manuellement sur les presses du Musée de l’imprimerie de Nantes, est disposé sur une structure en bois où des écouteurs diffusent l’enregistrement. 

 

En proposant de suivre simultanément le texte typographié et sa version sifflée, Jeu 1 suggère une modulation et un brouillage de l’expérience perceptive.

 

Les visiteurs sont invités à repartir avec un tirage. 

 

*David Abram, Comment la terre s’est tue. Pour une écologie des sens. Les empêcheurs de penser en rond / La découverte, 2013. Titre original : The Spell of the Sensuous_texte complet ici